Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

6ème session extraordinaire: Le projet  »Bama Saba » au menu des échanges

Le projet  »Bama Saba » au menu des échanges lors de la 6ème session extraordinaire 2020 du Conseil du District de Bamako

La Mairie du District de Bamako a servi de cadre, le mercredi 23 septembre 2020, à la tenue d’une session extraordinaire sur le projet Bama Saba. Les présentations de l’architecture de l’immeuble, de la Société de financement, du protocole d’accord, du planning d’intervention et le vote de la délibération étaient au centre des débats.

La cérémonie était présidée par  le Maire du District de Bamako, Monsieur Adama SANGARE, en la présence, des membres du Conseil, des Directeurs et Chefs de Service de la Mairie du District de Bamako ainsi que des hommes de médias.

 

 »Par la grâce de Dieu, nous voilà réunis en ce jour béni, coïncidant avec les festivités commémoratives de l’indépendance du Mali pour demander au Conseil du District un appui en vue de la validation du protocole d’accord entre le District de Bamako et la Société Kolo Finance. Il a pour objet la construction d’un immeuble moderne à usage commercial et professionnel sur le site de l’ancienne voirie du District de Bamako’’ dira Monsieur le Maire à l’entame de son discours. Selon lui, les enjeux et les défis du développement imposent une administration et des ressources de qualité.

Ce joyau architectural sera réalisé sur une superficie de 4.500 m² situé au centre commercial de Bamako, au poumon des activités économiques du pays. Le chef d’œuvre portera le nom de Bama Saba, les trois caïmans. En effet, ledit bâtiment de sept (7) étages aura une hauteur cumulée de près de 30 mètres et comprendra entre autre deux sous-sols servant de parking d’une capacité de 212 places, un rez de chaussée et une mezzanine.

Grâce à cette réalisation, nous aurons à notre disposition une salle d’archives ultra-moderne, des salles de prières, des locaux à usage commercial, des locaux de sécurité, des souks, des toilettes, des salles de célébration de fête, des espaces professionnels et collaboratifs, un restaurant panoramique et un jardin, précise Monsieur le Maire en affirmant aussi que ce projet fait partie d’une panoplie de programmes d’investissement issus de Bamako vision 2030, un document étudié avec des experts de haut niveau venus de diverses horizons.

 »Sachant l’accompagnement très timide de l’Etat, nous explorons toutes les pistes possibles à la recherche de financement innovants, d’où ma satisfaction pour la signature de ce protocole d’accord avec la Société Kolo Finance », dixit Monsieur le Maire.

A rappeler que le plan proposé par le cabinet d’Architecture CAAT a été retenu suite à un concours des Ordres Professionnels d’Architectes et d’Ingénieurs Conseils. Aussi la Société Kolo Finance s’engage à financer entièrement les études complémentaires et la construction de l’immeuble.

Aussitôt après la signature du protocole d’accord, la société Kolo Finance, le Cabinet CAAT et les services techniques du District définiront les coûts additionnels en tenant compte de l’intérêt et de la marge de la Société, a t-il laissé entendre.

Une autre chose importante à retenir, durant la phase de construction de Bama Saba qui est pour l’instant estimée à 36 mois, est que le protocole prévoit de reloger les services occupants les lieux présentement aux frais de l’investisseur.

Ainsi j’engage tous les services techniques ainsi que l’Agence de Développement Régional de Bamako (A.D.R.) à œuvrer avec professionnalisme pour la concrétisation du projet. J’invite également, à mon nom et à celui des membres du Conseil du District, notre département de tutelle et tous les services de l’Etat à s’impliquer dans le processus de réalisation du projet martela Monsieur le Maire du District de Bamako convaincu, Mesdames Messieurs les conseillers, que la décentralisation prônée par notre pays est le meilleur choix pour le développement de la nation.

Cependant en l’absence d’une réelle volonté pour soutenir les collectivités, il sera illusoire de s’attendre à des résultats probants et d’affirmer que l’autonomisation des collectivités passe nécessairement par la maximisation des investissements et des ressources propres.

Ce projet de construction de l’immeuble Bama Saba sera un exemple probant, a t-il souligné.

                                                                                                  La Direction de la Communication

                                                                                                                                                                                                                    Hamady     Diallo

0 Comments

There are no comments yet

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *