Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

3ème session ordinaire de la mairie du District : La situation financière au centre des échanges

La mairie du District de Bamako a tenu la semaine dernière, la 3ème session ordinaire de son conseil, sous la présidence de Mme Fatimata Traoré, 1ère adjointe au maire du District de Bamako, en présence de l’ensemble du conseil du District.

Conformément aux dispositions de la Loi n’ 2017-053 du 02 octobre 2017 portant Statut particulier du District de Bamako, relatives aux attributions du Conseil, des sujets ont été soumis à leur examen il s’agit de : l’examen et l’adoption de la situation financière de la mairie du District de Bamako ;  du plan d’apurement des dettes de la mairie du District de Bamako ;  le transfert des compétences et ressources du Centre des impôts du District à la mairie du District.

Dans son discours d’ouverture, la présidente du Conseil, Mme Fatimata Traoré, a fait savoir que l’examen de la situation financière est un exercice récurrent inscrit à l’ordre du jour des différentes sessions de la structure. Cependant, indique-t-elle, la présente situation revêt un caractère particulier en raison du faible niveau de mobilisation de nos ressources internes au titre du 3″ trimestre 2021. Selon elle, cette situation est consécutive à un incivisme aigu et à des difficultés de suivi du recouvrement, sans oublier l’existence de la pandémie de la Covid-19 qui est toujours d’actualité.

”En analysant la situation qui sera présentée à cet effet, nous devons envisager des mesures idoines susceptibles de relever ce qui reste comme défi majeur. A savoir la satisfaction des besoins de la population. Aussi,  afin de mieux maitriser mos recettes, il nous faudrait moraliser nos dépenses”, a-t-elle expliqué. Avant de signaler que la mairie du District de Bamako enregistre aujourd’hui plus de 30 milliards de dettes impayées qui s’étalent sur les exercices budgétaires de 2010 à nos jours. Selon la 1ère adjointe au maire, cette situation déplorable joue négativement sur nos relations avec certains partenaires. ”C’est pourquoi nous avons décidé d’éponger progressivement cette dette. Ainsi par arrête n°046/MDB du 07 septembre 2021, la mairie a mis en place une commission d’apurement des dettes qui avait pour mission de procéder à l’évaluation des dettes et élaborer un plan d’apurement”, a indiqué Fatimata Traoré. Et d’ajouter que ”nous allons examiner ensemble ce plan d’apurement propose avant de l’adopter”.  ”Avec la réforme de la Direction des impôts du District, le Centre des impôts  de la mairie du District à été supprimé dans l’organigramme de cette structure. Ce vide laissé nous cause beaucoup de désagréments, notamment de pertes de recettes perçues au titre des frais d’édilité. Or de par les textes, le rôle joué par ce centre peut être assuré correctement par les services de la DEM”, a-t-elle déploré.

C’est pour combler ce vide qu’il serait nécessaire de procéder au transfert des compétences et ressources humaines du centre des impôts a la Direction des finances et du matériel de la mairie du District, a-t-elle estimé. Car, selon elle, les défis à relever sont très nombreux. Mais, prioritairement il s’agit de : lutter durablement contre les inondations qui constituent le cauchemar des Bamakois et Bamakoises en saison pluvieuse ;  œuvrer pour la propreté de la ville de Bamako ; moderniser l’administration municipale (voir l’éventualité d’aller vers la dématérialisation de certains outils) ;  améliorer considérablement les services aux populations ;  accompagner et orienter les citoyens dans leurs démarches administratives ; réaménager les espaces publics pour les rendre plus conviviaux ; sensibiliser les populations afin qu’elles puissent s’acquitter de leurs taxes ; accompagner les actions de salubrité et de sécurité ; enfin gérer avec rigueur, les finances publiques et rationnaliser les dépenses. Elle a invité les conseils du District á accorder le plus grand intérêt à l’ensemble des points soumis à leur appréciation afin de relever les défis du développement de notre capitale. ”Nos réunions d’échanges interviennent dans un contexte de crise sanitaire liée au Coronavirus et à l’inondation”, a-t-elle rappelé.

S’agissant de cette pandémie, le virus circule toujours activement. Elle a informé qu’une équipe de vaccination sera bientôt installée dans la cour de la mairie du District à leur demande.

En cette période d’hivernage, le risque d’inondation est très élevé á Bamako, à cause de l’obstruction des collecteurs et des caniveaux.  Pour minorer ce risque, selon Mme Fatimata, la mairie du District a pris certaines mesures préventives avec l’accompagnement des partenaires privés.

Malgré toutes ces difficultés, la municipalité a initié des projets structurants et innovants notamment : la construction de la gare routière de Sogoniko ; la construction de l’immeuble administratif Bama saba ; le projet de parking moderne Bamako Dogo (foire tournante), a-t-elle déclaré. Selon elle, pour la réalisation de ces différents projets la municipalité mise sur l’appui de l’Etat et l’accompagnement des partenaires.

AMTouré

0 Comments

There are no comments yet

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *