2è session du conseil du District de Bamako : des ambitions pour un cadre de vie bien assaini

Les travaux de la 2è session ordinaire du Conseil du District de Bamako au titre de l’année 2018 se sont tenus mardi dernier. La cérémonie d’ouverture était présidée par le maire central, Adama Sangaré. Étaient inscrits à l’ordre du jour, l’examen de la situation financière, l’état d’évolution des travaux de balayage, de curage des caniveaux et des travaux d’embellissement de la ville.
Dans son intervention, le maire du District de Bamako a indiqué que la situation financière revêtait un caractère particulier en raison du faible niveau de mobilisation des ressources internes. «Cette situation qui est due à un incivisme de plus en plus aigu et à des difficultés de suivi de recouvrement, mérite toute notre attention», a-t-il expliqué, ajoutant que des mesures idoines susceptibles de relever ce défi majeur devrait être envisagées par le Conseil. «Le début de l’hivernage a déjà été marqué par quelques pluies mettant à rude épreuve les réseaux de drainage des eaux. C’est pourquoi, le problème de curage des caniveaux se pose avec acuité et sa mise en œuvre permet une évacuation rapide des eaux, évitant ainsi à la population le spectre d’une calamité aux conséquences incommensurables», a concédé le maire.
Avec plus de trois millions d’habitants, la ville de Bamako a plus que jamais besoin d’un système d’assainissement novateur pour un cadre de vie meilleur. Aussi, le besoin de stations de pompage et d’épuration doit être intégré dans le cadre de la gestion des déchets liquides. «Nous suivons avec beaucoup d’attention l’exécution des travaux relatifs aux programmes de curage des caniveaux et le balayage des rues en synergie parfaite avec les services techniques du ministère en charge de l’Environnement et de l’Assainissement», a souligné le maire du District de Bamako. Il a invité les élus et les habitants du District à s’engager davantage pour relever l’ensemble des défis liés aux enjeux du développement.
Compte tenu des prévisions de la météo qui estime que cette année l’hivernage sera normal à excédentaire, le directeur des services urbains de voiries et d’assainissement, Oumar Konaté a assuré que les dispositions ont été renforcées par des programmes et par un partenariat élargi. En effet, la direction nationale de l’Assainissement et du Contrôle des Pollutions et des nuisances a lancé un appel d’offre pour l’entretien et le curage des collecteurs de la ville de Bamako. Le District de Bamako a prévu un plan élargi qui couvre plus de 200 km de caniveaux à curer sur l’ensemble des six communes de Bamako.
Dans deux semaines, les résultats des dépouillements vont permettre de désigner les entreprises chargées des prestations et les travaux vont commencer. Oumar Konaté a souhaité que la population prenne bien soin de son cadre de vie tout en contribuant à l’effort de financement des ouvrages et de ses entretiens en payant les taxes, impôts et redevances. Il a exhorté les uns et les autres à avoir un comportement qui maintient le cadre de vie agréable afin que la ville de Bamako soit propre et bon à vivre.

 

Source ESSOR
Issa Baradian TRAORÉ

 

0 Comments

There are no comments yet

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Organik Gübre Adana ASKI YAKMA FIRINI WebSite Hack Blog