District de Bamako : Le maire Adama Sangaré accélère la construction de marchés modernes

Dans le but de rendre la ville de Bamako plus coquette et moderne, le maire du district Adama Sangaré s’est lancé dans plusieurs projets novateurs, dont l’un des plus importants est la construction des marchés ultra modernes.

 

Chaque année pratiquement un marché de la capitale est ravagé par un incendie faisant plusieurs milliers de sinistrés qui n’ont que leurs yeux pour pleurer. Les cas les plus récents concernent le marché de Médine (Sougouni Coura) et le Marché rose de Bamako. Des sinistres qui ont fait perdre des centaines de millions de F CFA à nos commerçants et a même coûter une vie humaine. Adama Sangaré, le maire de Bamako, engagé dans une politique de modernisation des équipements de la ville en collaboration avec les plus hautes autorités, est en train de prendre le taureau par les cornes.

Après plusieurs semaines de tractations et de lutte acharnée, pendant lesquelles certains individus malintentionnés ont essayé de le déstabiliser, le maire Sangaré finira par obtenir, grâce à l’implication des plus hautes autorités, des zones de recasement pour les commerçants pendant la période des travaux de rénovation. D’ailleurs, les choses vont tellement vite que les zones de recasement sont très bientôt disponibles.

A l’époque, le maire Sangaré répétait avec insistance que chaque fois après les incendies, les constats démontrent que nos marchés ne répondent pas aux normes de sécurité requises. Autrement dit les voies d’accès sont insuffisantes, les bouches d’eau sont soit inexistantes soit faibles, il y a beaucoup d’installations anarchiques, pour ne citer que cela.

Il disait à qui voulait l’entendre que pour définitivement mettre fin aux problèmes d’incendie il fallait obligatoirement construire des marchés modernes répondants aux normes requises. “J’en appelle aux populations afin qu’elles aident les élus à faire de Bamako une belle ville où il fait bon vivre, un comportement citoyen. Donnons-nous la main pour construire la ville de Bamako. La citoyenneté n’est pas que des droits, il y a aussi des devoirs”, a-t-il.

Conscient que son engagement était légitime et bien fondé, il a multiplié par zéro ses détracteurs, qui c’était lancer dans une campagne de désintoxication contre lui. Une campagne qui n’avait pour seul objectif que de faire échouer cet important projet. Autrement dit, de faire en sorte que les marchés bamakois restent à la merci des incendies. Juste pour le grand bonheur de quelques malheureux qui trouvent leur compte dans ce grand bazar.

Mais ce que ces derniers ne savaient pas ou faisaient semblant de ne pas savoir, c’est que la construction de marchés modernes est une initiative largement partagée par les plus hautes autorités du pays. Pour preuve, en mars 2017 lors d’une session ordinaire du conseil d’administration de la CCIM, l’ex-ministre du Commerce, Abdel Karim Konaté, ne disait-il pas que c’est le moment pour notre pays de jeter les bases de notre émergence en allant à l’abordage des marchés sous régionaux, régionaux et internationaux. Et que pour ce faire, qu’il nous faut absolument des marchés modernes et sécurisés. Et d’ajouter que la construction de plusieurs marchés modernes fait partie des ambitions du président Ibrahim Boubacar Kéita.

Pragmatique, homme de dialogue, le maire Sangaré fait bouger les choses à pas de géant. Retenons que les nouveaux marchés qui seront construits auront beaucoup plus de place et, abriteront, entre autres, des chambres froides, des parkings, des garderies d’enfants, des locaux pour la mairie…

Drissa Kantao

Source : Le Confident

0 Comments

There are no comments yet

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Organik Gübre Adana ASKI YAKMA FIRINI WebSite Hack Blog